Ecoutez Radio Lutte

Soutenir TheChangeBook

Fil 266 proposé par tcb_officiel

Twitter_Logo_Blue

Mélusine a tweeté :

Il est important de lire le décret par lequel le ministre de l'intérieur dissout le CCIF, pour constater, de ses propres yeux, qu'on assiste à une criminalisation de la dénonciation d'actes racistes : https://t.co/8ZjRsr0y36
On y apprend notamment que qualifier d'islamophobes des décisions administratives ou judiciaires liées à la lutte contre le terrorisme (les assignations à résidence de l'état d'urgence, par exemple) est une preuve de soutien au terrorisme.
On y apprend également que dénoncer des actes racistes, les mesures et les dénoncer vise à "attiser la haine" est peut être regardé comme une preuve de soutien au terrorisme.
On y apprend aussi que participer à des réunions militantes en non mixité (réunissant des personnes victimes de racisme et non pas "interdites aux non musulmans" comme le prétend l'Intérieur) est une provocation à la haine et au racisme.
Ce décret est extrêmement choquant et j'espère qu'il sera attaqué devant les juges, si ce n'est par le CCIF, au moins par d'autres.
La liberté d'expression, une plaisanterie !
(Il y a des fautes horribles, sorry, c'est l'émotion !!!)
Vraiment, ça faisait longtemps que je n'avais pas été autant choquée : le ministre de l'intérieur affirme qu'on n'a pas le droit, sous peine de dissolution, de dire que SES décisions sont racistes sinon c'est la preuve qu'on soutient les terroristes !!!

Enrouleur

Soutenir