Ecoutez Radio Lutte

Soutenir TheChangeBook

Fil 228 proposé par tcb_officiel

Twitter_Logo_Blue

Mélanie Wanga a tweeté :

Vous voulez parler de sexualisation des enfants ? J'ai une histoire pour vous. ⬇️
Quand j'avais 10 ans, j'avais l'habitude de faire les courses avec ma mère à Auchan dans notre petite ville de Provence. J'étais une lectrice vorace, et du coup, dès qu'on arrivait, mon premier réflexe était de courir au rayon livres pour enfants.
Je choisissais un bouquin et je m'asseyais par terre pour le lire en attendant que ma mère revienne, une fois les courses terminées.
J'ai le souvenir très clair d'un événement particulier. Un jour, un monsieur, bien plus âgé, s'approche de moi. Il me dit : "Tu fais quoi ?", "Il est bien ton livre ?". Je me rappelle que j'étais très étonnée par ses questions. Je ne voyais pas pourquoi il venait me parler.
Et puis, il reprend : "Tu sais, tu me plais beaucoup, j'aimerais qu'on aille boire un verre. Tu es tout à fait mon style de femme." Je ne me rends compte que ce n'est pas normal. Mais je pense tout de suite que c'est de ma faute. Que j'ai dû dire ou faire quelque chose de mal.
La situation est étrange. Je comprends qu'il faut que je retrouve ma maman. Je ferme mon livre qui me passionnait. Je bafouille un truc : "J'ai pas le droit de sortir sans mes parents." Le type répond : "C'est pas grave, donne-moi ton numéro" en souriant. Je ne dis rien, je pars.
Quand on parle de sexualisation des jeunes filles, c'est de ça dont on parle. Le problème ne vient pas du corps des enfants, ou des filles. Le problème vient du regard que la société pose dessus. La question est aussi plus large : le patriarcat sexualise les enfants.
Demandez autour de vous : à quel âge les femmes de votre entourage ont-elles été abordées pour la première fois dans l'espace public ? Moi, j'avais 10 ans. Pour la plupart des mes copines, c'est la même chose, parfois moins. Notre société a un problème.
Mes copains garçons ont aussi des histoires du même acabit. Les coupables sont quasiment toujours des hommes adultes. Qu'est-ce qu'on en retire ? Que le problème, c'est la manière dont les enfants s'habillent ? Dont ils dansent ? Dont ils jouent ?
En tout cas, le problème n'est pas le film d'une femme noire qui puise dans son expérience pour raconter les déchirements d'une enfant de 11 ans qui se sexualise pour être acceptée. Le problème c'est qu'on refuse toujours de voir la réalité en face. #Mignonnes
Notre société promeut et accepte l'hypersexualisation des enfants dans la vraie vie, sous votre nez. Les aborder ou tenter de les "séduire" n'est pas vu comme condamnable. Alors posez-vous les vraies questions et arrêtez vos conneries.

Enrouleur

Soutenir