Ecoutez Radio Lutte

Soutenir TheChangeBook

Fil 205 proposé par tcb_officiel

Twitter_Logo_Blue

La Quadrature du Net a tweeté :

Le débat sur @StopCovidApp vient de commencer à l'@AssembleeNat. Introduction très convenue de @NBelloubet, qu'on espère être le calme avant la tempête... #livetweet https://t.co/eiuHH9hjx2
Au tour d'@olivierveran d'intervenir, qui commence son propos par une question assez surprenante : « la fin justifie-t-elle les moyens ? ». On sait depuis longtemps le malaise du gouvernement sur ce sujet : il a envoyé 2 ministres aujourd'hui pour épauler @cedric_o
Il demande « au nom de quoi pourrait-on empêcher certains d'utiliser l'application s'ils le veulent ? » @olivierveran fait mine de ne pas comprendre que le problème n'est pas individuel mais collectif, culturel, lié à l'accoutumance de la population à des outils de surveillance.
Au tour de @cedric_o. Il se vante d'avoir publié le code de l'application pour que tout le monde puisse vérifier qu'elle fait bien ce qu'elle prétend faire. Sauf que le code n'a été publié qu'hier, et on y trouve déjà un captcha Google...
Pour conclure, il livre une fierté personnelle : qu'il s'agisse d'un travail français. Vibrant hommage à l'industrie française de la @technopolice_fr Le mot est lâché : « Nation souveraine ». Le contraste avec notre précédent tweet est tromblant.
« Le progrès n'a plus bonne presse [...] la science recule ». Mélangeant StopCovid, 5G, IA, etc., @cedric_o dresse la plus lugubre des caricatures des débats démocratiques sur la technologie.
On passe à l'opposition avec @JLMelenchon qui reprend les bons arguments : -20% d'utilisation à Singapour, Bluetooth peu fiable, serveur central... « Tout ce qui est techniquement possible est-il souhaitable ? » - sa réponse est non. « Ce système est dangereux »
Et @JLMelenchon n'a pas raté l'info : il dénonce la présence du captcha Google. C'est parti ! La réponse du gouvernement sera cruciale. https://t.co/Rv2wA72owW

Ancienne LREM, @PaulaForteza prend la suite de Mélenchon pour dénoncer l'application. Applaudie, elle reproche à @cedric_o son chantage au malades contre les opposants à @StopCovidApp
Elle donne bien le cadre du débat : voulons-nous inscrire dans notre culture collective ce type de mesure de surveillance ? Sa réponse est clairement négative.
Un long plaidoyer de @lauredlr (Agir ensemble) en faveur du gouvernement : « cette application sera respectueuse des libertés individuelles ». Très décevant de la part d'une députée habituellement exemplaire dans la défense des libertés numériques.
Côté communiste, @JP_Dufregne dénonce une application « cache-misère » pour faire oublier les défaillances du gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire.
On passe à droite avec @damienabad : « ne faisons pas un pas de plus vers une société orwelienne ». S'agissant de l'efficacité, « pour le groupe Les Républicains, le compte n'y est pas [...] cette application apparaît bancale ».
Tout comme @lauredlr plus tôt, c'est maintenant @platombe (Modem) qui oublie son rôle habituel de défenseur des libertés numériques pour venir au secours du gouvernement. Il souligne toutefois le manque d'indépendance numérique, notamment le captcha Google.
On voit les petits groupes centristes très mobilisés pour compenser les récents départs de chez LREM. Et peut être aussi que certains députés se verraient bien prendre la suite de @cedric_o, au cas où celui-ci serait écarté suite à une défaite sur StopCovid.
L'UDI, avec @pascalbrindeau, semble beaucoup moins enthousiaste. Son soutien au gouvernement semble arraché du bout des lèvres. Très critique sur la logique d'ensemble, il insiste sur l'importance de suivre l'évolution et l'efficacité de l'application.
Seul contre tous dans son nouveau groupe, @VillaniCedric soutient l'application. Il en profite pour faire une ode à l'IA et au progrès technologique comme seule idéologie.
Pour faire diversion, @mounir Mahjoubi invite l'indignation à se tourner plutôt vers les GAFAM. On dirait qu'il n'est pas au courant que StopCovid intègre un mouchard Google.
Mais la majorité n'est pas si unie : @SachaHoulie (LREM) s'en prend sévèrement à l'utilité d'application du type de #StopCovid, dénonçant qu'elle a été reconnue inefficace un peu partout où elle a été déployée à l'étranger. Il redoute un faux-sentiment de sécurité sanitaire.
Il redoute fortement les pressions professionnels et sociales pour contraindre l'application. « Où est le consentement libre et éclairé quand on a peur de mourir ? »
Il invite les membres de son groupe à voter comme lui contre l'application
Conclusion, enfin. @cedric_o commence en soulignant qu'il n'était pas obligé de soumettre au Parlement un débat sur StopCovid mais qu'il aurait pu s'en passer entièrement... Un certain manque d'élégance accueilli bien froidement par l’hémicycle :/
Qu'est-ce-que la technocratie ? @cedric_o prétendant que les députés seraient moins légitimes que les épidémiologistes pour évaluer des choix politiques.
Il qualifie l'opposition à l'application de « position esthétique ». Pour nous être opposé à StopCovid depuis des semaines, nous avons du mal à comprendre ce à quoi pense @cedric_o. Ce débat n'avait rien d'esthétique pour nous.
Contre toute attente, @cedric_o confirme, justifie et assume que StopCovid contiendra bien le ReCaptcha de Google (en attendant que Orange développe le sien un jour, soit disant dans ~2 semaines). Tout le sérieux de son projet en prend un sévère coup.
Poursuit @NBelloubet qui essaie de rassurer tout le monde, et s'égare un peu : « moi non plus je ne comprends rien techniquement, je parle en terme juridique ».
Le débat est clos. Vient le vote.
Pour #StopCovid : 338 voies Contre : 215 L'application devrait donc sortir dans le weekend, comme annoncé par le gouvernement. Le combat reprendra à ce moment là !

Enrouleur

Soutenir